Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
quoideneuf1.over-blog.com

En piratant Kaspersky, Israël aurait surpris des espions russes piratant des espions américains, mais...

11 Octobre 2017 , Rédigé par nicko Publié dans #informatique

Selon un article publié aujourd'hui par le New York Times, des hackers du gouvernement israélien auraient piraté le réseau de Kaspersky en 2015 et auraient surpris des pirates du gouvernement russe en train de pirater les hackers du gouvernement américain avec l'aide de Kaspersky.

 En d'autres termes - la Russie espionnant l'Amérique, Israël espionnant la Russie et l'Amérique espionnant tout le monde.

En piratant Kaspersky, Israël aurait surpris des espions russes piratant des espions américains, mais...

C'est quoi ce bordel !

C'est comme si on reprochait à quelqu'un d'autre de faire exactement ce qu'on fait à d'autre. Hou la la!

Eh bien, le fait que tout le monde espionne tout le monde n'est ni nouveau ni secret. Kaspersky Labs est en quelque sorte au centre de ce conte d'espionnage international pour son rôle de diable.

La semaine dernière, le Wall Street Journal, une média de presse américain, a publié un article contre le fournisseur russe d'antivirus Kaspersky, affirmant que les pirates du gouvernement russe avaient volé des documents de la NSA hautement classifiés avec l'aide d'outils de Kaspersky Antivirus.

Même si l'incident est réel, citant plusieurs sources anonymes de la communauté du renseignement américain, l'article du Wall Street Journal n'a pas fourni de preuves substantielles pour prouver que Kaspersky était impliqué intentionnellement avec les espions russes ou que certains pirates exploitaient des vulnérabilités dans l'Antivirus.

Le dernier article du NYT, citant encore une source anonyme de l'agence de renseignement israélienne, semble une autre tentative pour justifier les revendications faites par l'article du Wall Street Journal au sujet des Russes piratant des secrets de NSA.

    "Le rôle du renseignement israélien dans la découverte de la brèche [the Kaspersky Labs] et  de l'utilisation par des pirates russes du logiciel Kaspersky dans la recherche plus large des secrets américains n'ont pas été divulgués", a rapporté le NYT.


Selon le rapport, les responsables américains ont entamé une enquête immédiate en 2015 après que des responsables israéliens ont informé l'Agence américaine de sécurité nationale (ANS) de la possible violation.

En effet, à la mi-2015, Kaspersky Lab basé à Moscou a détecté une intrusion sophistiquée de cyberespionnage au sein de son réseau d'entreprise et a publié un rapport détaillé sur l'intrusion, bien que la société n'ait pas reproché à Israël l'attaque.

A l'époque, Kaspersky a déclaré que certains codes d'attaque détectés par la compagnie avaient été découverts dans le fameux ver Stuxnet , le même logiciel malveillant développé par les Américains et Israël pour saboter le programme nucléaire de l'Iran en 2010.

Ce soupçon de comportement malveillant de Kaspersky mène finalement le département américain de la Sécurité intérieure (DHS) à l'interdiction et à la suppression du logiciel antivirus de Kaspersky de tous les ordinateurs du gouvernement.

En outre, le mois dernier, le Conseil national du renseignement américain a partagé un rapport confidentiel avec des alliés de l'OTAN concluant que l'agence de renseignement russe FSB avait accès aux bases de données de Kaspersky et au code source.

Cependant, Kaspersky Lab a toujours nié toute connaissance ou implication dans des opérations d'espionnage informatique.

    "Kaspersky Lab n'a jamais aidé, ni n'aidera, aucun gouvernement  dans des activités de cyberespionnage dans le monde", a déclaré le fondateur de Kaspersky, Eugene Kaspersky, dans un message. (Ci-dessous)

Eugene a également annoncé aujourd'hui, qu'il vient de lancer une enquête interne pour vérifier si la LEA des États-Unis a des faits pertinents.

Eugene a précédemment admis qu'il y avait une possibilité que les outils de piratage NSA pourraient avoir été détectés comme des logiciels malveillants par leur scanner anti-malware, car les produits antivirus sont conçus pour fonctionner de cette façon.

    "Nous détectons et nettoyons de façon agressive les infections par des logiciels malveillants, peu importe la source", a déclaré la société antivirus.


Jusqu'à présent, il est difficile de juger si Kaspersky a été impliqué dans un acte répréhensible, mais la balle est dans le camp des Américains, qui doivent fournir la preuve réelle au monde de l'opération israélienne de contre-espionnage hautement classifiée.

 

Source: TheHackerNews

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 13/10/2017 03:40

Alors les Américains c’est sa que vous appeler «Make America, great again.» ? Ah bon je vois... De traiters tout les pays de voleurs n’est pas très intelligent et avant de regarders ailleurs comme ont dit, regarde toi même. Vous pensez que la NSA elle est blanche elle? TRUMPEZ(lol)-vous!

En tout cas ce fou de Trumpette est entrain de viré le monde malade avec ses morceaux musicaux! Croyez-vous qu’une compagnie d’antivirus d’expérience (20 ans d’existence) gâcherais leurs réputations comme cela, voyons donc toi! Faut être mal poli pas à peut près de s’en prendre à une compagnie comme cela, WOW incroyable manque de savoir-vivre!