Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
quoideneuf1.over-blog.com

Anonymous: un site internet du ministère de la défense piraté

25 Février 2016 , Rédigé par nicko Publié dans #informatique

Le collectif Anonymous a piraté l'un des sites Web (CIMD) géré par le ministère Français de la Défense. Les hacktivistes ont accédé à la base de données puis les a publiés via internet pour protester contre les activités de commerce d'armes à l'international de la France.

Anonymous: un site internet du ministère de la défense piraté

Anonymous accuse le gouvernement français de vendre des armes à des régimes répressifs comme l'Arabie Saoudite. Les autorités françaises sont également accusés par Anonymous d'avoir utilisé à des fins de surveillance et des outils de piratage, comme le montrent les documents divulgués par Wikileaks suivants le hack de la société de surveillance HackingTeam .

Le piratage a été révélé le 22 février par Anonymous.

«Notre portail web sera temporairement indisponible en raison d'opérations de maintenance" est le message qui a été affiché aux utilisateurs du portail DGIM.
Anonymous: un site internet du ministère de la défense piraté

Les pirates ont publié sur Internet la base de données contenant des informations sensibles, y compris les données des fournisseurs de l'armée et des informations sur des partenaires, par exemple les mots de passe, de connexion, les références FTP et les sessions PHP.

L'archive comprend les noms d'utilisateurs jumelés avec des mots de passe en clair.

Anonymous: un site internet du ministère de la défense piraté
Anonymous: un site internet du ministère de la défense piraté

Comme preuve du piratage, Anonymous a également divulgué les images du panneau DGIM d'administration, les experts qui ont Visionné les images spéculent sur le fait que le portail web utilisait CMS daté.

"Après avoir testé la grande majorité des CMS énumérés dans la section Webscript de Softpedia, je peux dire que le portail de l'armée ressemble à une très ancienne plate-forme de gestion de contenu, sinon fait sur mesure juste pour le ministère de la Défense Français." Écrit Catalin Cimpanu dans un billet de blog publié par Softpedia.

Anonyme a souligné la présence d'une série d'articles de presse dans l'archive DGIM qui signalent les opérations de commerce d'armes international du gouvernement français.

Anonymous a également partagé le lien d'un rapport publié par Amnesty International en 2012 qui a inscrit la France comme le deuxième plus grand négociant en armes au monde.

Ci-dessous les liens vers les données fuités.

https://justpaste.it/rlry

https://justpaste.it/rlsp

https://justpaste.it/rlt5

Mise à jour: les liens des données divulguées ne sont plus disponibles.

Source: Securityaffairs

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article