Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
quoideneuf1.over-blog.com

Le directeur du renseignement des États-Unis James Clappler visé par un piratage

13 Janvier 2016 , Rédigé par nicko Publié dans #informatique

Selon motherboard, un hacker faisant partie du collectif “Crackas With Attitude” aurait accédé aux mails et à d'autres services appartenant au directeur du renseignement des États-Unis James Clapper.

Le directeur du renseignement des États-Unis James Clappler visé par un piratage

Selon le jeune pirate informatique, celui-ci aurait pris le contrôle de la boîte mail personnel de Clapper, le compte email Yahoo  de sa femme, le téléphone de sa maison et Internet . La situation est très grave, le jeune hacker a fait beaucoup plus que de transmettre tous les appels vers le téléphone du domicile du cofondateur  et directeur du mouvement Free Palestine Paul Larudee.

L'un des pirates informatiques du groupe qui c'est fait connaître pour le piratage de mails du directeur de la CIA , qui est connu en tant que " Cracka", a contacté lundi un journaliste de motherboard, celui-ci affirmant avoir fait irruption dans une série de comptes reliés à Clapper, les services qui auraient été touchés sont, le courriel personnel de Clapper, et la boîte mail yahoo de sa femme Yahoo,  y compris son téléphone de domicile et Internet.
Alors que "Cracka" dit avoir pris le contrôle du compte Verizon FiOS de Clapper, celui-ci affirme avoir changé les réglages de sorte que chaque appel vers le numéro de maison de Clapper soit transmis vers le mouvement Free Palestine.

 

 Lorsque leur notoriété a grandi l'an dernier, Cracka et CWA ont soutenu que 
 leurs actions étaient toutes en faveur de la cause palestinienne.

 

«Je suis sûr qu'ils ne savent même pas qu'ils ont été piratés," a dit "Cracka" au journaliste lors d'une conversation en ligne.

Mais Brian Hale, porte-parole du Bureau du directeur du renseignement national, l'a confirmé a motherboard ce mardi.

"Nous sommes conscients du problème et nous l'avons signalé aux autorités compétentes", a déclaré Hale, refusant de répondre à d'autres questions sur le dossier. (Le FBI a refusé de commenter.)

Cracka, ou celui qui feint être lui, a nargué les autorités sur Twitter (le pirate informatique a employé un nouveau compte Twitter, pas le même qu'il avait employé à l'heure du piratage de Brennan. Mais le pirate informatique est également aux commandes d'un compte chat app qu'il utilise pour communiquer avec le journaliste de motherboard depuis octobre dernier).

 

Le directeur du renseignement des États-Unis James Clappler visé par un piratage

Cracka a fourni au journaliste ce qu'il prétendait être le numéro de la maison de Clapper. Lorsque celui-ci a appelé, lundi soir, c'est Paul Larudee le cofondateur du Mouvement Free Palestine qui décrocha. Larudee a dit au journaliste, qu'il avait reçu des appels pour Clapper depuis une heure, cela après qu'un appel anonyme lui ait annoncé qu'il avait transféré les appels qui auraient dû aboutir sur le téléphone de Clapper pour que ceux-ci aboutissent sur son téléphone à lui. Larudee a déclaré que l'un des appelants a dit qu'il était assis dans la maison de Clapper à côté de sa femme.

Selon des rapports publics, le numéro de téléphone appartient vraiment au ménage de James Clapper. Cracka à aussi fourni un autre numéro, celui d'un téléphone portable, qui selon lui appartiendrait soit à Clapper soit à sa femme Susan. Quand le journaliste a appelé, une femme a décroché et il a demandé si c'était Susan Clapper. La femme a répondu que Susan n'était pas là, mais qu'elle lui dirait de me rappeler. Mais personne n'a jamais rappelé.

Cracka à également affirmé avoir pris le contrôle du compte de messagerie Yahoo de Susan, ainsi que du compte de messagerie de Clapper. Il a fourni une série de captures d'écran pour prouver qu'il avait le contrôle de leur compte Verizon FiOS, ainsi que du compte Yahoo de Susan. motherboard ne pouvait pas vérifier de manière indépendante l'authenticité des captures d'écran.

Le directeur du renseignement des États-Unis James Clappler visé par un piratage

Le pirate informatique a aussi envoyé au journaliste une liste des appels téléphoniques du numéro de la maison de Clapper. Dans la liste, il y avait un numéro inscrit comme appartenant à Vonna Heaton, une cadre à l'Aérospatiale de Ball et ancienne cadre supérieure au service de renseignements géospatial national. Quand le journaliste a appelé ce numéro, la femme qui a décroché c'est identifié en tant que Vonna Heaton. Quand le journaliste lui a dit qui il était, elle a refusé de répondre aux questions.

 

"Un journaliste ? Oh mon Dieu" a-t-elle dit avec un rire gêné. 
"J'ai quelqu'un sur la ligne, je suis désolé. C'est vraiment 
malheureux, en concluant avec, passez une bonne journée."

 

 

"J'ai juste voulu que le gov sache que le peuple ne déconne pas, le peuple sait ce qu'ils font et le peuple ne l'accepte pas *FreePalestine."

 

Michael Adams, un expert en sécurité de l'information qui a servi plus de deux décennies dans l'US Special Operations Command, a déclaré que cela ressemble "plus d'un outil d'ingénierie sociale qu'a un véritable piratage», mais a également ajouté que «chaque piratage sérieux commence par l'ingénierie sociale. "

Adams a également dit qu'il est «fou» que Clapper n'est rien fait pour cacher son adresse de domicile et son numéro de téléphone (on peut trouver ses informations avec une recherche Google).

 

"Si j'étais le directeur du renseignement national des États-Unis d'Amérique,
personne ne saurait où je vis, c'est ce qu'a dit Adams lors d'une entrevu
téléphonique avec le journaliste de motherboard.

 

Mardi, Cracka a demandé au journaliste de ne pas le nommer dans l'article, en disant qu'il "n'aimait pas attirer l'attention."

"Vous avez demandé pourquoi je l'ai fait", a-t-il ajouté. "J'ai juste voulu que le gov sache que le peuple ne déconne pas, le peuple sait ce qu'ils font et le peuple ne l'accepte pas *FreePalestine."

 

Source: motherboard

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sécurité informatique 25/01/2016 17:07

Le problème de piratage informatique est devenu un fléau qui sévit aux Etats-Unis, le directeur des renseignements a lui même été victime de hacking.Cela prouve que la protection des données personnelles est en réalité très fragile. Cet article est une sensibilisation et une intimidation à la montée en puissance de la menace terroriste qui effectue une démonstration de force via le monde entier.

dothazard 18/01/2016 15:29

Haha ils sont fort !!!

Maintenance informatique 14/01/2016 10:35

C'est une situation qui mérite réellement de faire réfléchir à plus d'une. En effet, c'est la preuve qu'il faut vraiment faire attention sur tout ce qui concerne notre vie privée. Aucun élément ne doit être négligé.