Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
quoideneuf1.over-blog.com

Hack: Certains ordinateurs de la maison blanche ont été piratés

1 Novembre 2014 , Rédigé par nicko Publié dans #informatique

Des pirates informatiques travaillant vraisemblablement pour le gouvernement russe ont ouvert une brèche sur des réseaux informatiques non classifiés de la Maison Blanche au cours des dernières semaines, les sources ont indiqué,que ces piratages ont eu pour résultat des ruptures provisoires de quelques services tandis que des équipes de cybersécurité ont travaillé pour contenir l'intrusion.

Hack: Certains ordinateurs de la maison blanche ont été piratés

Sous couvert d'anonymat des responsables de la Maison Blanche, parlent d'une enquête en cours, ils ont déclaré que les intrus ne présente aucun risque pour les systèmes à ce jour,et qu'il n'y a aucune preuve qu'un réseau classé a été piraté.

"Au cours de l'évaluation de menaces, nous avons identifié de l'activité préoccupantes sur un réseau exécutif non classifié du Président," a dit un officiel de la Maison Blanche. "Nous avons pris des mesures immédiates pour évaluer et atténuer l'activité ... Malheureusement, cela a abouti à la perturbation de services réguliers aux utilisateurs.

Le FBI, les services secrets et l'Agence nationale de sécurité sont tous impliqués dans l'enquête. Les responsables de la Maison Blanche n'ont fait aucun commentaires sur qui était derrière l'intrusion ou sur la quantité de données dérobées.

« Certainement un grand choix d'acteurs trouvent que nos réseaux sont des cibles attrayantes et cherchent un accès aux informations sensibles » , a déclaré le fonctionnaire de la Maison Blanche.

Les responsables américains ont été alertés de la violation par un allié, selon les sources.

Des rapports récents d'entreprises de sécurité ont identifié des campagnes de cyber-espionnage par des pirates informatiques russes qui vraisemblablement travaillent pour leur gouvernement. Les cibles ont inclus l'OTAN, le gouvernement ukrainien et des entreprises du secteur de la défense des États-Unis. La Russie est considérée par des fonctionnaires des États-Unis comme étant dans la rangée supérieure des états avec des cyber-capacités.

Dans le cas de la Maison Blanche, la nature de la cible est compatible avec une campagne parrainée par l'État, selon les sources.

La violation a été découverte il y a deux à trois semaines, selon les sources. Certains membres du personnel ont été invités à changer leurs mots de passe. Intranet ou l'accès VPN a été coupée pendant un certain temps, mais le système de courrier électronique, à part quelques retards mineurs, n'a jamais été inaccessible, selon les sources.

Les fonctionnaires de la Maison Blanche ont déclaré qu'une telle intrusion n'était pas inattendue. « De façon régulière, il y a de mauvais acteurs qui essayent de réaliser des intrusions dans notre système. » Un deuxième fonctionnaire de la Maison Blanche a dit, « c'est une bataille constante pour le gouvernement et nos systèmes informatiques sensibles, ainsi c'est toujours un souci pour nous que des personnes essayent de compromettre des systèmes afin d'obtenir l'accès à nos réseaux. »

Le service de renseignement russe a été soupçonné d'avoir été derrière une violation des réseaux classifiés de l'armée américaine, qui a été découvert en 2008. L'opération pour contenir l'intrusion et nettoyer les ordinateurs, appelés Buckshot Yankee , a pris des mois.

Cet incident a aidé à galvaniser l'effort pour créer l'U.S. Cyber Command, une organisation militaire consacrée à la défense des systèmes informatiques critiques du pays - incluant ceux du secteur privé - contre une cyberattaque étrangère, et aussi pour aider des commandants de combattant dans des opérations contre des adversaires. On attend à ce que l'U.S. Cyber Command soit formé d'environ 6,000 personnes avant 2016, ont dit les officiels.

Une fois dirigée par le président ou le Ministre de la Défense, l'U.S. Cyber Command peut entreprendre des opérations offensives.

Craig Whitlock a contribué à ce rapport.

Source: Washington Post

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article