Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
quoideneuf1.over-blog.com

Amazon Web Services : un nid à malware selon Solutionary

17 Juillet 2014 , Rédigé par nicko

Source: zdnet

La firme Solutionary a présenté son rapport trimestriel sur la sécurité. Selon la société, l’offre d’Amazon est largement en tête du classement des hébergeurs utilisés par les cybercriminels avec 41% de malware repérés par Solutionary provenant de ses services.

 Amazon Web Services : un nid à malware selon Solutionary

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités et une grande base client implique aussi de la sécuriser. Amazon Web Services a le vent en poupe dans l’industrie du Cloud et de l’hébergement : le service de John Bezos s’impose face à ces concurrents et ses prix le rendent très attractifs pour les petits commerces autant que pour les grandes entreprises. Mais cette politique très agressive n’est pas sans défaut : selon Solutionary, la plateforme d’Amazon serait un véritable paradis pour les malware.

L’étude s’est attachée à retracer l’origine des malwares interceptés par Solutionary, afin de déterminer quels étaient les hébergeurs qui laissaient le plus de marge de manœuvre aux cyberdélinquants. Amazon Web Services est largement en tête : 41% des malware repérés par Solutionary proviennent du service de Jeff Bezos.

En seconde position, OVH fait pale figure avec ses 14%, puis viennent Akamai et Google. On notera également la spectaculaire sécurisation de Godaddy, qui hébergeait en fin d’année 2013 14% des malware identifiés par Solutionary et tombe aujourd’hui à 2%

 Amazon Web Services : un nid à malware selon Solutionary

Le nombre de malware a triplé sur la plateforme d’Amazon

Mais la soudaine envolée d’Amazon est impressionnante : en 6 mois, le nombre de malware distribués via ses services à triplé note le rapport. La facilité d’utilisation des services d’Amazon en fait un espace privilégié par les opérateurs de botnets et diffuseur de malware, mais comme le rapporte The Register, les cybercriminels ont également pour habitude de changer fréquemment d’infrastructure afin de minimiser les traces. Une tendance qui explique entre autre les fortes disparités entre les chiffres de l’année dernière et ceux de ce trimestre.

Solutionary a également cherché à classer la provenance géographique des hébergeurs de malware : évidemment, les États unis sont loin devant et totalisent 56% des malwares recensés par l’entreprise. La France est le second pays de la liste, avec 7% à égalité avec l’Allemagne et talonnée par la Chine, avec 6%.

Source: zdnet

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article