Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
quoideneuf1.over-blog.com

Canonical frappée par les Big Brother Awards, remerciée par la NSA

29 Octobre 2013 , Rédigé par nicko

Canonical frappée par les Big Brother Awards, remerciée par la NSA

Source: neosting

Ce n'était qu'une question de temps avant que ça arrive, et c'est plutôt mérité, mais le moins que l'on puisse dire, c'est que la nouvelle qui suit est loin d'être la meilleure qui soit pour Canonical, et son système d'exploitation Ubuntu. Ce n'est même pas non plus une très bonne nouvelle pour la réputation d'un système basée sur GNU/Linux mais sa petite popularité grandissante ne pouvait que déboucher sur de mauvaises contres-par
ties.

En effet, les Big Brother Awards autichiens viennent de nominer et de décerner le 1er prix à ubuntu, dans la rubrique "communication et marketing", pour sa "nouvelle" fonction dans le dash de Unity, qui permet de pister et d'espionner l'utilisateur sur les recherches qu'il fait, et notamment sur amazon. Avec la nouvelle version Saucy Salamander (13.10), ce sont une bonne cinquantaine de sites web, comme facebook ou la BBC qui sont susceptibles de recueillir de précieuses informations sur l'utilisateur. Comme si facebook, n'en avait pas déjà assez.

Malgré les efforts de la société (par la voix de Jono Bacon) pour expliquer que les recherches sont anonymisées, peu de libristes, à commencer par moi, peuvent lui accorder cette confiance, ni le bénéfice du doute, ou alors je n'ai pas la même conception de l'anonymat. Si vous suivez les conditions d'utilisation des smart-scopes, vous noterez que les termes des recherches, mais aussi l'adresse IP de l'utilisateur d'Ubuntu sont enregistrés et même stockées ; mais combien de temps ? À quoi peuvent bien servir ces informations ? Ce sont toujours ces mêmes conditions qui le
disent :


-To comply with legal and regulatory requirements (including responding to court orders, subpoenas and to prevent crime). These special circumstances may require us to disclose personal information.-

Les logs espions de ses recherches sur Ubuntu, comme preuves devant la Justice ? Ça fait toujours plaisir. Tout ça pour de simples recherches de logiciels, de documents et rarement de produits faites depuis une interface de son système d'exploitation. Sait-on jamais si, il prend l'envie à un utilisateur de chercher une cocotte-minute sur Ubuntu/amazon...

Ce que je reproche à Ubuntu, c'est d'abord d'activer ce service par défaut, sans vraiment demander à l'installation si l'utilisateur est d'accord pour activer cette fonctionnalité. Certes, ce dernier peut la désactiver assez facilement depuis les paramètres, mais ce n'est selon moi, pas une raison suffisante, et ça ne rassure pas non plus sur le système d'exploitation d'Ubuntu pour Mobiles. L'opt-out n'est jamais une bonne chose, et ça entame la confiance que l'on peut avoir dans le logiciel libre.

Richard Stallman expliquait justement que l'un des principaux avantages du logiciel libre est que la communauté protège les utilisateurs contre les logiciels malveillants. Maintenant Ubuntu GNU/Linux est devenu un contre-exemple, en devenant un spyware. L'Electronic Frontier Foundation a aussi alerté sur ce problème majeur et Luís de Sousa, de son côté, rappelle même que le "shopping-lens" rentrerait en conflit avec une directive européenne de 1995 sur la protection des données personnelles.

Même si un développeur peut analyser le code source d'Ubuntu, le code qui réceptionne les requêtes envoyées sur les serveurs de Canonical n'est, lui, pas du tout open-source, et il est donc impossible de vraiment savoir comment son traitées ces données si ce n'est en gardant la foi. Sont-elles récupérées gracieusement par la NSA, et tous les services de surveillance mondiaux ? C'est plus que certain, mais les optimistes diront plutôt que c'est probable sans y croire vraiment.

C'est pour cela, mais aussi parce que l'environnement Cinnamon évolue vraiment bien que j'ai choisi d'utiliser principalement Linux Mint et de soutenir ce projet. Il ne faut donc pas faire l'amalgame entre Ubuntu et les dérivées d'Ubuntu. Mon grief porte exclusivement sur l'environnement Unity, que j'ai pourtant apprécié à sa juste valeur sur la version 12.04 LTS et qui aurai
t dû évoluer vers d'autres horizons.

Source: neosting

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article